L’absurdité

Mon billet d'humeur de ce dimanche sur Judaïques FM 94.8

La crise des Gilets Jaunes se maintient et semble même se consolider jusqu’à trouver un second souffle dans ce 9ème Acte hier. Chaque épisode est différent des précédents avec un fil rouge : l’absurdité. Vous me direz qu’en mai 68 le slogan phare « sous les pavés la plage » était autrement plus poétique, certainement utopique mais l’on comprenait les revendications, on pouvait même les expliquer.

Il y a eu un symbole hier que les réseaux sociaux n’ont pas manqué de relever et qui est symptomatique de cette absurdité. Un homme, au milieu d’une place, seul au milieu des Gilets Jaunes, arborant sur son gilet jaune et cachant son masque de protection, un…talit et kippa blanche vissée sur sa tête. Il fait de larges mouvements pour le redresser et le mettre convenablement sur ses épaules. Cet homme est mystérieux, personne n’a pu l’identifier, et les spéculations vont bon train. S’est-il trouvé happé en sortant de la synagogue ou en s’y rendant ou est-il un manifestant? Apparemment on imagine mal un homme en jean et en gilet jaune témoigner de sa piété un jour de Shabbath dans un tel accoutrement. Il y a une forme d’inconscience à se montrer ainsi au milieu d’une foule dont on sait que beaucoup véhiculent des propos antisémites qui se cristallisent sur les banques et le pouvoir prétendument aux mains des Juifs.

Cette image est symptomatique d’un mouvement illisible et absurde. Les symboles pris à part, hors contexte, sont compréhensibles mais une fois réunis sont confus. On veut moins de taxe mais on veut que l’Etat nous protège. Sans le savoir, les Gilets Jaunes sont les Monsieur Jourdain d’aujourd’hui et surtout donnent raison à la formule tant répétée d’Emmanuel Macron, le « en même temps ». Tout et son contraire.

En voyant les images de cet homme avec son talit on essaye de comprendre la logique du message. Des juifs pieux seraient également parmi les manifestants ? Mais le message, si message il y a, est illisible. Une cause telle que celle-ci mériterait de profaner le Shabbath comme s’il y avait péril pour la vie ? C’est la seule raison objective que l’on puisse trouver. Le talit serait le gilet jaune des Juifs ? Non décidemment ca ne passe pas, le talit est un rappel des commandements et en aucun cas un objet du culte de revendication ou d’appartenance à une cause. Finalement il nous faut presque rendre grâce à cet homme mystérieux qui démontre, si cela était encore nécessaire, l’extrême confusion et absurdité d’un mouvement assis sur des revendications aussi étranges et contradictoires.