ACTUALITÉS  חדשות

Shabbath Parah, Ki Tissa

Nous entrerons dans le shabbath vendredi 17 mars 2017 à 18h41 et en sortirons le samedi 18 à 19h48.

En ce shabbath Parah (shabbath de la vache rousse), le troisième shabbath distingué avant Pessa'h, nous lisons la parashah Ki Tissa : Exode 30,11 à 34,35  (premier tiers : 30,11 à 33,16), auquel sera ajouté en maftir Nombre 19,1-22. Ces versets  ont trait  à la vache rousse dont les cendres servaient pour les purifications rituelles. A l'époque du Temple, lorsque Pessa'h approchait, tout personne impure devait se purifier afin de pouvoir, le moment venu, sacrifier un agneau pascal et le manger.

La haftarah du shabbath Parah est tirée du livre de Ezéchiel (36,16-38) 

Billet d'humeur du Rabbin Gabriel Farhi du 12 mars 2017 sur Judaiques FM

 

Une caricature nauséabonde

Accroc aux réseaux sociaux, j’ai jeté avant Shabbath un dernier coup d’œil à Twitter et, comme beaucoup d’entre vous, je suis tombé sur cette caricature nauséabonde représentant Emmanuel Macron en banquier avec son haut chapeau, un nez crochu, une faucille dans la main et un cigare. Tout autour de lui, relié par des fils, ses soutiens. Cette photo était accompagnée d’une phrase : « La vérité sur la galaxie Emmanuel Macron, RT si vous voulez l’alternance avec François Fillon ». Tout cela sur le compte très officiel « Les Républicains », le parti donc qui soutient François Fillon. Assez incrédule, tant cette caricature rappelle la propagande bien connue sous forme iconographique contre les Juifs et les Francs-maçons dans les années 30 et 40, j’ai pensé - avec l’imminence de la fête de Pourim - à une blague, certes de très mauvais gout, mais une blague.

Pas du tout ! 6 heures, il aura fallu 6 heures pour que Les Républicains retirent cette image avec des excuses du bout des lèvres. Ainsi les premiers mots justifiant le retrait furent : « Pour éviter toutes polémiques inutiles ». Et là, on a presque envie d’être incrédule en se demandant si s’émouvoir d’une représentation d’un candidat à la présidentielle en reprenant tous les codes les plus éculés de la propagande antisémite relève de la polémique inutile. Juste après dans un même souffle, Les Républicains présentent des excuses « à tous ceux qui ont pu être choqués par la caricature ». Mais tout le monde a été choqué. Ce n’est pas une communauté spécifique qui s’est sentie visée, c’est l’idée même que nous nous faisons de la France qui ne saurait être incarnée dans cette propagande dont on sait ce qu’elle a porté comme idéaux et permis comme atrocités.

François Fillon a lui, et c’est certainement le plus important, condamné de la manière la plus ferme cet acte en appelant à des sanctions internes. Voilà, c’est donc cela être vigilant comme nous l’avons rappelé durant le Shabbath Zakhor. On peut « effacer » sur Twitter, comme l’on doit effacer le souvenir d’Amalek, mais ne pas oublier.

Cette campagne présidentielle est décidément folle comme un mauvais Pourim qui dure depuis des semaines…

 

Pourquoi l'AJTM ?

Pour vivre sa foi. Pour l'égalité entre Hommes et Femmes. Pour allier Modernité et Tradition. Pour transmettre. 

Etre traditionnaliste et rigoureux

Fidèles aux traditions et à la culture juive, nous sommes rigoureux dans l'étude de la Torah. Nous considérons la Halakha comme une composante incontournable de nos pratiques.

Rester ancré dans notre temps

Nous aspirons à trouver un ancrage spirituel en évitant les écueils tant du sectarisme que du prosélytisme. Notre aspiration est que tout Juif se sente chez lui à l'AJTM. 

Oser l'égalité des sexes

L'AJTM accorde toute son importance à l’égalité des sexes dans tous les domaines de la vie juive, de l'étude et de la pratique du culte.

Vivre sa foi

Le judaïsme est dicté par la foi en un Dieu unique, tel qu’Il nous a été révélé par la Torah, les Prophètes et les Hagiographes et par l’histoire du peuple Juif. 

Transmettre son héritage

Nous sommes attachés au devoir de transmission et à l’exigence de qualité dans la préparation de nos enfants à leur bar ou bat mitzva. Nous veillerons à perpétuer le souvenir de la Shoah.

Faire vivre son identité 

Dans cette période difficile, nous soulignons  le besoin de faire vivre notre identité juive, notre unité et notre solidarité avec nos coreligionnaires et avec l’État d’Israël. 

 

Evénements à venir

 

Le centre communautaire

 

Beth Yaacov
48 rue Pelleport
75020 - Paris

Office
Les vendredis à 18h30 et les samedis à 10h30 dans la synagogue Beth Yaacov de l'AJTM.
Petit-déjeuner d'étude à 9h30 un samedi par mois.

 

Les derniers articles de notre Rabbin Gabriel Farhi

 

Vous avez une question ?

Judaïsme libéral, question éthique, identité juive, pratique religieuse, conversion... posez vos questions directement à notre Rabbin.